Création

La Fédération des Universités du Monde islamique (FUMI) a été fondée au sein de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture -ISESCO-, suivant la recommandation du Comité Permanent de l’OCI pour la Coopération scientifique et technologique.
La Conférence constitutive de la Fédération a été tenue du 30/11 au 1/12/1987, à Rabat, au Royaume du Maroc.
En vertu du Statut de la FUMI, celle-ci a son siège permanent au sein de la Direction générale de l’ISESCO. Dans son article (4), alinéa (3), ce même Statut confie la fonction de Secrétaire général de la Fédération au Directeur général de l’ISESCO ex-officio.
Le Secrétariat général de la FUMI adresse les invitations d’assister à la Conférence générale et au Conseil exécutif, met au point le projet d’ordre du jour de leurs réunions, oeuvre pour l’application des décisions prises et assure l’élaboration des projets de plan d’actions et du budget de la Fédération ainsi que les projets de règlement financier et administratif intérieurs de la Fédération et les soumet à l’examen de son Conseil exécutif. Il assure en outre le Secrétariat de la Conférence générale et du Conseil de la FUMI. La Direction financière de l’ISESCO assure, pour sa part, la gestion de la trésorerie de la Fédération, conformément à ses règlements et présente son rapport au Conseil exécutif pour examen.
La Fédération des Universités du Monde islamique constitue donc une personnalité morale autonome. Elle est composée des Universités nationales du monde islamique, qu’elles soient publiques ou privées.
Le rattachement de la FUMI à l’Organisation islamique est, par ailleurs, en accord avec les objectifs de cette organisation, car celle-ci constitue, en effet, l’organe islamique international spécialisé dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture.
Les questions liées à l’enseignement au niveau du monde islamique sur les plans de la planification, de la théorie et de la coordination, sont des questions qui s’inscrivent en général dans les domaines de compétence de l’ISESCO.