Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique

Présentation

Consciente de l’importance du rôle des communautés et des minorités musulmanes établies en Occident et partout dans le monde, en tant que partie intégrante de la Oumma, dans la réduction du fossé culturel qui sépare le Monde islamique du monde non islamique, et en vue de les protéger contre la dilution culturelle et la perte de l’identité islamique, notamment les deuxième, troisième et quatrième générations, l’ISESCO a décidé de mettre en place un cadre référentiel de l’action culturelle à l’extérieur du Monde islamique, document de référence pour les centres culturels, leurs institutions affiliées et les associations islamiques incarnant la vie culturelle des musulmans à l’extérieur du Monde islamique.

Pour ces considérations, l’ISESCO a toujours accordé une grande attention aux musulmans établis à l’extérieur du Monde islamique, qu’ils soient issus de l’immigration ou de souche, en leur consacrant plusieurs programmes éducatifs, culturels, scientifiques et de communication. Dans ses différents plans d’action, l’Organisation déploie des efforts en apportant son expertise en matière de qualification et en organisant des sessions de formation et des ateliers spécialisés. Elle procède également à l’affectation d’enseignants auprès des communautés expatriées et à la publication de livres et d’études traitant de leurs problèmes en tenant compte des valeurs de la civilisation islamique.

Dr Abdulaziz Othman Altwaijri
Directeur général de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture

Conseil supérieur

Se basant sur les articles (b) et (d) de la Charte de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), qui affirment la nécessité de « consolider l’entente entre les peuples (…) et participer à l’instauration de la paix et la sécurité dans le monde et par tous les moyens possibles, et particulièrement à travers l’éducation, les sciences, la culture et la communication », et de « sauvegarder la personnalité islamique des musulmans dans les Etats non islamiques »;

Se basant sur la résolution de la 27ème Conférence islamique des ministres des affaires étrangères, tenue en Malaisie du 27 au 30 juin 2000, qui a adopté la Stratégie de l’action culturelle islamique pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique et ses mécanismes de mise en œuvre ; considérant la ratification, par le Comité permanent de l’Information et des Affaires culturelles (COMIAC) de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), de cette stratégie en sa 6ème session, tenue au Sénégal du 25 au 26 octobre, 2000 ;

Considérant la résolution de la 9ème Conférence islamique au Sommet, tenue au Qatar du 12 au 14 novembre 2000, qui a adopté la Stratégie de l’Action culturelle islamique pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique et ses mécanismes de mise en œuvre ;
En application des recommandations des présidents de Centres culturels et associations islamiques à l’extérieur du Monde islamique, appelant à la production de documents de référence et la formation d’un organe exécutif pour la mise en œuvre de la Stratégie de l’action culturelle islamique en réponse aux besoins et aux aspirations des musulmans à l’extérieur du Monde islamique, au cours de leurs réunions tenues par l’ISESCO en France (1993), Espagne (1996), Belgique (1997), Croatie (1998), Pays-Bas (1999), Allemagne (2000) et en Argentine (2001) ;

Se basant sur la résolution de la 28ème Conférence islamique des ministres des affaires étrangères, tenue à Bamako du 25 au 27 juin 2001, qui a adopté la création du Conseil supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les musulmans en Occident, affirmé que l’ISESCO est la seule autorité compétente, dans le cadre de l’Organisation de la Conférence islamique, en charge de la mise en œuvre de la Stratégie de l’action culturelle et de la coordination du travail des centres et associations culturels islamiques à l’extérieur du Monde islamique, et qui a appelé l’ISESCO à développer le projet de Statut de ce Conseil supérieur ;

Convaincue du rôle de l’éducation, de la culture, des sciences et de la communication dans la protection des identités civilisationnelles et culturelles des musulmans à l’extérieur du Monde islamique, le renforcement des liens de communication avec les compétences musulmanes à l’extérieur du Monde islamique et la contribution au développement de leurs communautés, en plus de la promotion des questions relatives au Monde islamique ;

Le Conseil supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les musulmans en Occident a été créé en 2001.

Le rôle de ce conseil a été activé sur la base de la résolution de la 3ème Conférence islamique des ministres de la Culture qui s’est tenue à Doha (Qatar) du 29 au 31 décembre 2001.Le Conseil supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique en 2008.

Dans ce cadre, l’ISESCO a tenu jusqu’à présent Douzième réunions de ce Conseil en Amérique latine et Caraïbes et en Asie du Sud-est et Pacifique.

Les membres du Conseil
  • Membres du Conseil supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique
  • 1. Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO)
    Avenue des F.A.R., Hay Ryad, B.P. 2275, C.P. 10104 Rabat – Royaume du Maroc
    Téléphone: 00212 537 56 60 53 / 00212 537 56 60 52
    Fax: 00212 537 56 60 13 / 00212 537 56 60 12
    Adresses électroniques: isesco@isesco.org.ma – culture@isesco.org.ma
    Contact: Prof. Najib Rhiati – Dr Abdelilah Benarafa
  • 2. S.E. Dr Mohammed Yahya Pallavicini
    Président du Conseil supérieur
    Vice-président de la Communauté religieuse italienne (COREIS)
    Responsable de la Commission de planification, de suivi et de documentation, et de la Commission juridique et administrative au Conseil supérieur
    Milan – Italie
  • 3. S.E. Dr Mohammad Yusuf Hajer
    Secrétaire général de l’Organisation islamique en Amérique latine et aux Caraïbes
    Coordonnateur régional de la Stratégie de l’action culturelle islamique en Amérique latine et aux Caraïbes
    Vice-président de Conseil supérieur
    Buenos-Aires – Argentine
  • 4. S.E. Dr Ramez Mustafa Zakay
    Coordonnateur régional de la Stratégie de l’action culturelle islamique en Europe
    Directeur général du Centre albanais de la pensée et de la civilisation islamique
    Responsable de la Commission d’information et des relations publiques au Conseil supérieur
    Tirana – Albanie
  • 5. S.E. Dr Haj Aboubakr Mouhieddine
    Président de l’Association de l’Appel islamique à Singapour
    Coordonnateur régional de la Stratégie de l’action culturelle islamique en Asie du Sud-est et Pacifique
    Singapour – Singapour
  • 6. S.E. Dr Saoud Bin Abdullah Al Ghadian
    Directeur du Centre culturel islamique de Madrid
    Responsable de la Commission de l’éducation et de l’enseignement
    Madrid – Espagne
  • 7. S.E. Dr Ahmed Bin Mohamed Al Dubayan
    Directeur général du Centre culturel islamique à Londres
    Responsable de la Commission des compétences musulmanes à l’extérieur du Monde islamique
    Londres – Royaume Uni
  • 8. 8. S.E. Dr Saïd Hibatullah Kamalev
    Directeur de l’Institut de la Civilisation islamique à Moscou
    Responsable de la Commission des productions écrites, du suivi, de la traduction et de la publication au Conseil supérieur
    Moscou – Russie
  • 9. S.E. Dr Abdussamad Antonio Romero
    Directeur de la Fondation Culturelle AZAGRA
    Responsable de la Commission des affaires culturelles au Conseil supérieur
    Grenade – Espagne
  • 10. S.E. Dr Nadia Rachidi Karmouss
    Association Culturelle des Femmes Musulmanes de Suisse
    Responsable de la Commission des affaires sociales, de la Jeunesse et de la Femme au Conseil supérieur
    Genève – Suisse
  • 11. S.E. Dr Abd-al-Haqq Guiderdoni
    Directeur de l’Observatoire de Lyon.
    Responsable de la Commission des affaires scientifiques au Conseil supérieur
    Lyon – France
Structure organisationnelle
Déclarations finales

Réunions des centres

Dans le cadre de ses plans d’action successifs, l’ISESCO a accompli de grands projets au profit des associations et centres culturels islamiques à l’extérieur du Monde islamique, dans le cadre de la Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique, de même qu’elle a élaboré des documents de référence pour orienter l’action de ces institutions.

L’ISESCO a également mis en place des structures de représentation et de coordination pour suivre la mise en œuvre des domaines d’action de la Stratégie de l’action culturelle islamique l’extérieur du Monde islamique.

A la tête de ces structures, figure le Conseil supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique, organe chargé de coordonner la Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique.

De même, l’ISESCO a tenu plusieurs réunions des présidents des associations et centres culturels islamiques en Europe, en Amérique latine et Caraïbes, et en Asie et Pacifique.

Plusieurs documents ont été présentés au cours de ces réunions pour orienter l’action de ces institutions dans un cadre moderne et structuré.

Durant la période allant de 1993 à 2012, ont eu lieu vingt-quatre réunions des présidents des associations et centres culturels islamiques, dont 9 réunions en Europe, 8 en Amérique latine et Caraïbes, et 8 en Asie et Pacifique.

Réunions précédentes des présidents des associations et centres culturels islamiques à l’extérieur du Monde islamique

Premier forum

L’ISESCO a réalisé de grands progrès depuis qu’elle s’était intéressée à l’action islamique culturelle pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique. Après avoir tenu plusieurs réunions périodiques des associations et centres culturels islamiques en Europe, en Amérique latine et Caraïbes, et en Asie du Sud-est et Pacifique, l’ISESCO a décidé de capitaliser l’action générée par cette longue expérience à travers la convocation du 1er Forum des associations et centres culturels islamiques à l’extérieur du Monde islamique. Ce Forum vise à évaluer l’expérience accumulée de cette initiative et renouveler les efforts déployés dans la mise en œuvre et le développement de la Stratégie de l’action culturelle islamique pour les musulmans à l’extérieur du Monde islamique.

Déclaration finale du 1er Forum des présidents des associations et centres culturels islamiques à l’extérieur du Monde islamique, 9-10 novembre 2010, siège permanent de l’ISESCO, Rabat.

Documents de référence

Les étapes historiques et juridiques de la Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique
  • 1. Étude du projet de Stratégie lors des réunions des présidents des associations et centres culturels islamiques, tenues respectivement en France (1993), en Espagne (1996), et en Belgique (1997).
  • 2. Adoption de la Stratégie lors de la réunion des présidents des associations et centres culturels islamiques, tenue à Zagreb (Croatie) en 1998.
  • 3. Adoption de la Stratégie par la 27ème Conférence islamique des ministres des affaires étrangères, tenue en Malaisie en Juin 2000.
  • 4. Ratification, par le Comité permanent de l’Information et des Affaires culturelles (COMIAC) relevant de l’OCI, de la Stratégie lors de sa réunion tenue à Dakar (Sénégal) en Octobre 2000 (session – / paragraphe 5).
  • 5. Adoption de la Stratégie par la 9ème Conférence islamique au Sommet, tenue à Doha – Qatar, en novembre 2000 (article n°4).
  • 6. Recommandation de la mise en œuvre de la Stratégie lors de la Conférence des minorités musulmanes à Paris (France), les 11 et 12 janvier 2001.
  • 7. Adoption de la Stratégie et du plan de sa mise en œuvre lors de la réunion des présidents des associations et centres culturels islamiques en Amérique latine, tenue à Buenos-Aires (Argentine) en mai 2001.
  • 8. Validation de la Stratégie par la 28ème Conférence des ministres des affaires étrangères des Etats islamiques, tenue à Bamako (Mali) en juin 2001.
  • 9. Adoption du rapport sur la Stratégie lors de la 3ème Conférence islamique des ministres de la Culture, tenue à Doha (Qatar) en décembre 2001, et affirmation de la nécessité d’activer le rôle du Conseil supérieur de l’éducation et de la culture en Occident.
  • Sur la base de cette nouvelle expérience, l’ISESCO a procédé à l’amendement de la Stratégie de l’action culturelle islamique en Occident pour que celle-ci réponde aux nouvelles exigences et variables et revête un contexte plus large, en intégrant toutes les communautés et minorités musulmanes dans le monde ; il s’agit de la Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique.
  • Stratégie de mise à profit des compétences musulmanes expatriées à l’extérieur du Monde islamique.
  • Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique

 

Album Photo

 

  • Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture
  • Avenue des F.A.R., Hay Ryad, B.P. 2275,
  • C.P. 10104 Rabat - Royaume du Maroc
  • Tel: + 212 (0) 5 37 56 60 52 / 53
  • Fax: + 212 (0) 5 37 56 60 12 / 13
  • Copyright © ISESCO 2000 - 2017