La 5ème Rencontre des organisations internationales (ALECSO, ISESCO et ABEGS) clôture ses travaux à Tunis

Tunis: 15/10/2019

La 5ème Rencontre des organisations internationales (ALECSO, ISESCO et ABEGS) clôture ses travaux à Tunis

Les travaux de la « 5ème Rencontre des organisations internationales : Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) ; Organisation arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences (ALECSO) et Bureau arabe de l’Education pour les Etats du Golfe (ABEGS) », ont été clôturés aujourd’hui à Tunis. La Rencontre a été tenue sous le thème : « De la coopération au partenariat », et a vu la participation de Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ISESCO, Dr Ali bin Abdul Khaliq Al-Karni, Directeur général de l’ABEGS, et Dr Mohamed Ould Amar, Directeur général de l’ALECSO.

A l’issue de la séance de clôture, il a été procédé à l’adoption du rapport final de la rencontre, qui portait sur le changement de l’appellation de la prochaine session pour qu’elle devienne « Rencontre de coopération entre l’ALECSO, l’ISESCO et l’ABEGS » au lieu de « Rencontre des organisations internationales », et la détermination de la date et du lieu de tenue de la 6ème Rencontre, en octobre 2020 au siège de l’ABEGS à Ryad (Royaume d’Arabie Saoudite), sur invitation du Bureau et en application du principe de rotation.

Lors de cette même séance, les participants ont examiné les moyens de promouvoir le partenariat entre les trois organisations en vue de réaliser un travail concret de terrain qui bénéficiera aux Etats membres, conformément à la nouvelle vision prospective des Directeurs généraux de ces organisations. Il s’agissait de présenter le document intitulé : « De la coopération au partenariat » présenté par l’expert Dr Abdulsalam Al-Jufi, ainsi que le document présenté par M. Mohamed Ghemari, Directeur du Secrétariat du Conseil exécutif, de la Conférence général et des conférences ministérielles spécialisées à l’ISESCO, sur « Les moyens et mécanismes de promotion du partenariat entre les organisations internationales et les commissions nationales ».

Les deux documents ont souligné que les trois organisations font face à de nombreux défis communs, notamment ceux relatifs au problème de l’analphabétisme, au développement technique accéléré et aux nouvelles tendances dans le domaine de l’enseignement. Ils ont également mis l’accent sur la nécessité d’accorder davantage d’attention aux programmes qui présentent l’identité arabo-islamique et sa place parmi l’identité humaine. Ces défis nécessitent la fédération des efforts des trois organisations pour y faire face de manière efficiente, dans le cadre d’un partenariat efficace.

Les deux documents ont également proposé d’élaborer une vision stratégique commune pour aboutir à la coordination et la complémentarité et tirer profit de la coopération avec les institutions internationales, ainsi que de convenir de mettre en œuvre des programmes et projets communs et élaborer des mécanismes de suivi, d’évaluation et de présentation. Et d’appeler en outre à renforcer les relations de partenariat établies entre les trois organisations et les commissions nationales pour l’éducation, la culture et les sciences, notamment aux niveaux de la planification et la mise en œuvre des programmes au profit des Etats membres, et à développer ce partenariat sur les plans technique, matériel et de programmes.