Le quotidien égyptien Al-Ahram publie une interview avec le Directeur général de l’ISESCO

Rabat: 09/06/2019

Le quotidien égyptien Al-Ahram publie une interview avec le Directeur général de l’ISESCO

Le quotidien égyptien Al-Ahram a publié, dans son numéro d’aujourd’hui, une interview tenue par son délégué lors du 14ème Sommet islamique à Makkah Al-Mukarramah, M. Mahmoud Al-Noubi, avec Dr Salim Mohammed AlMalik, Directeur général de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) ; lors de sa participation à la Conférence internationale que la Ligue islamique mondiale avait organisée du 27 au 29 mai 2019 à Makkah Al-Mukarramah, sous le thème : « Les valeurs de juste milieu et de modération dans les textes du Coran et de la Sunna ».

Dans son interview, Dr Salim AlMalik a souligné que l’ISESCO œuvre à être un modèle pour les pays du monde islamique en matière d’éducation, de culture, de sciences et d’innovation, en ajoutant qu’elle dispose de personnalités intellectuelles éminentes et compétentes dans ses domaines de spécialité qui lui sont indispensables. Et de préciser qu’elle connaîtra, dans la période à venir, un changement global dans les mécanismes d’action et fera appel aux jeunes pour développer son travail et se hisser vers de nouveaux horizons, notamment grâce à l’utilisation des nouveaux médias, de même qu’elle procèdera à l’inscription des riches sites archéologiques et historiques dont regorgent les pays du monde islamique. Il a également précisé que l’ISESCO coopérera avec toutes les organisations, institutions, et universités en vue de faire face à la pensée extrémiste et d’adopter l’idéologie de juste-milieu et de modération, tout en louant les orientations du document de Makkah Al-Mukarramah qui favorisent l’action islamique commune.

Dr Salim Mohammed AlMalik a évoqué, par ailleurs, le développement du mécanisme d’action à l’ISESCO au cours de la prochaine phase, l’investissement dans les nouveaux médias ainsi que le renforcement de la coopération tant avec l’OCI et ses institutions affiliées, subsidiaires et spécialisées qu’avec l’UNESCO. Il a également parlé des objectifs du « projet de waqf » (Fonds d’investissement), de l’importance des sites archéologiques et historiques dans les Etats membres et de la coopération de l’ISESCO avec les ministères de l’Education et de l’Enseignement afin de lutter contre la pensée extrémiste, du rôle de l’Organisation dans l’immunisation des jeunes contre les dangers de la radicalisation et de l’extrémisme, ainsi que de la réalité de la culture dans les Etats du monde islamique.

Pour voir le texte intégral de l’interview, consulter sur le lien ci-dessous :

https://www.isesco.org.ma/ar/wp-content/uploads/sites/3/2019/06/Hiwar-Ahram.pdf