Rénovation des méthodes de travail au sein de l’ISESCO selon une vision moderne, avancée et prometteuse

Rabat: 25/05/2019

Rénovation des méthodes de travail au sein de l’ISESCO selon une vision moderne, avancée et prometteuse

Le nouveau Directeur général de l’ISESCO, Dr Salim Mohammed Almalik, a entamé un processus visant à remettre de l’ordre dans les affaires internes de l’ISESCO selon une nouvelle vision fondée sur la concertation, la participation et l’écoute, tout en permettant à l’ensemble du personnel, tous grades administratifs confondus, d’exprimer leurs points de vue sur les modes d’administration et de faire des suggestions sur le développement des mécanismes de travail et l’amélioration de leur situation financière.

Parmi les premières décisions prises par le Directeur général fut le réaménagement de certains postes tels que la Direction des Affaires financières, la Fédération des Universités du Monde islamique et le Contrôle financier. Il s’est avéré en effet que l’ISESCO souffrait d’une grave pénurie en matière de jeunes cadres qui représentent  seulement 8 % , avec 8% représentant le personnel de plus de 60 ans, , ce qui ne correspond pas aux mutations actuelles basées sur les efforts des jeunes.

A cet égard, le nouveau Directeur général a confié des tâches administratives stratégiques à un certain nombre de jeunes des deux sexes, dans les secteurs de la planification et des technologies de l’information et nouveaux médias, afin de donner une nouvelle impulsion à l’ISESCO en renouvelant ses structures et ses méthodes de travail.

Il est clair que l’ISESCO adoptera le principe de survie des plus forts, et qu’à travers cette rénovation, il sera procédé au remplacement de plusieurs membres du personnel qui avaient fait de leur mieux pendant leur travail au sein de l’Organisation.

A noter que dans le cadre d’une initiative humaniste sans précédent, et suite à sa prise de fonction, le Directeur général  a organisé un « ftour » du Ramadan à l’intention des membres personnel de l’ISESCO, de même qu’il s’est entretenu avec eux et a créé une adresse électronique dédiée à la réception d’un large éventail de points de vue et de propositions en faveur de l’ISESCO.

Pour rappel, le nouveau Directeur général, dès sa nomination le 9 mai 2019, avait demandé à la Conférence générale extraordinaire d’approuver l’augmentation de 5 à 15% des salaires du personnel, chacun en fonction de ses performances. Cette demande a été favorablement accueillie.

A noter que l’ISESCO a commencé le réexamen de ses règlements intérieurs et financiers, de son Plan triennal 2019-2021 et de son Plan à moyen terme 2019-2027, ainsi que de son organigramme et des attributions de sa Direction générale. Aussi a-t-elle entamé l’identification de ses besoins urgents en matière de jeunes cadres et compétences, à travers la formation de plusieurs commissions qui présenteront leurs recommandations respectives fin juin 2019, conformément aux mutations qui caractérisent la scène islamique et aux nouvelles visions de l’Organisation.

Il s’agit ici d’un grand chantier qui changera la donne au sein de l’ISESCO et la hissera pour qu’elle puisse atteindre de nouveaux horizons et répondre aux aspirations futures.

Il y a lieu de rappeler également que Dr Salim Mohammed Almalik a été nommé nouveau Directeur général de l’ISESCO par la 3ème session extraordinaire de la Conférence générale de l’Organisation, pour un mandat qui prendra fin le 31 décembre 2024, en succession à Dr Abdulaziz Othman Altwaijri qui fut Directeur général de l’ISESCO pendant 27 ans.

Le nouveau Directeur général a également reçu les félicitations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour sa nomination à ce poste.