Dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de la première année de son Plan d’action triennal 2019-2021 : L’ISESCO entame la mise en œuvre cette année de 261 activités à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique

Rabat : 31/01/2019

Dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de la première année de son Plan d’action triennal 2019-2021 : L’ISESCO entame la mise en œuvre cette année de 261 activités à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique

L’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a entamé, au début de 2019,la mise en œuvre du programme de ses activités dans les domaines de l’éducation, des sciences et technologie, des sciences humaines et sociales, de la culture, de la planification, statistiques et évaluation, des informations, documentation et publication, et de l’information et communication. Les activités bénéficieront aux Etats membres dans les régions arabe, africaine et asiatique, et aux communautés musulmanes à l’extérieur du monde islamique, notamment en Amérique, en Europe, en Asie et en Afrique.

Le nombre total des activités programmées pour la mise en œuvre s’élève à 261, comprenant la tenue de conférences, rencontres, forums, réunions d’experts, séminaireset sessions de formation nationales et régionales, l’élaboration d’études, recherches, rapports, guides et livres dans les domaines de compétence de l’ISESCO, ainsi que la fourniture de soutien technique et matériel aux parties compétentes dans le Etats membres et aux associations et centres culturels islamiques à l’extérieur du monde islamique.

Le programme des activités de l’ISESCO pour cette année compte nombre d’activités visant à développer les institutions éducatives, scientifiques et culturelles à Al-Qods Al-Charif, à préserver les monuments historiques et les manuscrits, à protéger le patrimoine islamique, et à soutenir les institutions palestiniennes spécialisées à Al-Qods Al-Charif, dans le cadre de la célébration de 2019 Année du patrimoine dans le monde islamique.

Au niveau sectoriel, le Secrétariat du Conseil exécutif, de la Conférence générale et des conférences ministérielles spécialisées procédera à la mise en œuvre de 28 activités dans le cadre de deux projets : le projet de promotion de l’action des commissions nationales et activation de leur rôle pour le développement du partenariat et de la coopération entre l’ISESCO, les Etats membres et les organismes de la société civile ; et le projet de supervision de l’organisation de Prix et de mise en œuvre de programmes spéciaux dans le cadre des compétences de l’ISESCO.

En outre, la Direction de l’Education mettra en œuvre 48 activités réparties sur les 8 projets suivants : projet de généralisation de l’éducation préscolaire ; projet de mise en place d’un apprentissage intégré pour l’alphabétisation et l’enseignement pour adultes ; projet de renforcement des compétences d’apprentissage et de formation technique et professionnelle des jeunes ; projet sur les technologies pédagogiques au service des modes alternatifs d’enseignement et d’apprentissage ; projet d’enseignement supérieur et des exigences du développement durable ; projet pour un enseignement originel contemporain ; projet d’édification de l’école des valeurs et du vivre-ensemble ; et projet de développement de la diplomatie éducative.

Au niveau de la Direction des Sciences et Technologie, 48 activités seront mises en œuvre, dans le cadre de 4 projets, à savoir : projet de développement des politiques et systèmes des STI et de leur gouvernance en vue d’atteindre les objectifs de développement durable ; projet de protection durable de l’environnement et de transition vers l’économie verte ; projet d’activation des applications de la nanotechnologie et des technologies des sciences pour atteindre le développement socioéconomique durable ; et projet de transfert du savoir, de promotion des résultats des entreprises innovantes et de l’employabilité des jeunes.

La Direction des Sciences socialesethumaines, quant à elle, mettra en œuvre 33 activités réparties sur les 4 projets suivants : projet de production de connaissances relatives aux questions sociales contemporaines ; projet de l’autonomisation socio-économique des femmes et consolidation des droits de l’enfant dans les stratégies nationales de développement ; projet de promotion de l’innovation sociale, du savoir, des activités artistiques et culturelles locales dans l’instauration du dialogue social et la sensibilisation des jeunes à son égard ; et projet des programmes humanitaires et de promotion de la solidarité entre les Etats membres.

En matière de culture, 62 activités appartenant aux 7 projets qui suivent seront mises en œuvre : projet de protection durable du patrimoine matériel et immatériel ; projet de promotion de la transcription en caractère coranique dans les domaines éducatif et culturel ; projet de programme de célébration des capitales de la culture islamique ; projet de promotion du tourisme culturel en faveur du développement durable ; projet d’industries et métiers artisanaux traditionnels comme levier du développement durable ; projet de promotion du dialogue culturel interne et avec l’autre ; et projet de soutien aux institutions de l’action culturelle islamique à l’extérieur du monde islamique.

De surcroit, le Centre d’Informations, de Documentation et de Publication procédera à la mise en œuvre de 10 activités, à travers deux projets : projet de « développement des savoir-faire des cadres de l’Organisation en les dotant d’équipements électroniques et informatiques en matière d’impression, de documentation, de publication et de distribution » et projet de « renforcement des applications et systèmes informatiques libres et gratuits et de l’informatique en nuage».

Dans la même veine, le Centre de Planification, de Statistiques et d’Evaluation mettra en œuvre 10 activités réparties sur deux projets : projet de développement des outils et techniques de planification stratégique, de suivi et d’évaluation de l’action de l’ISESCO par le biais des TIC, et projet de renforcement des capacités en matière de planification stratégique, de suivi et d’évaluation dans les secteurs d’activité de l’ISESCO.

De même, le Centre d’Information et de Communication mettra en œuvre 22 activités appartenant aux 6 projets suivants : projet de développement des programmes de formation et de qualification dans les nouvelles professions de l’information et de la communication ; projet de consolidation de la culture d’autocensure et d’engagement professionnel responsable dans l’exercice de la fonction médiatique ; projet de réduction des risques éthiques et juridiques relatifs à l’utilisation par les jeunes des réseaux sociaux ; projet de promotion du modèle civilisationnel islamique dans les médias occidentaux ; projet de médiatisation des politiques et réalisations de l’ISESCO et des activités de son Directeur général à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique ; et projet de renforcement de la communication et de la coopération avec les spécialistes des médias et leurs institutions à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique.

Parmi les conférences que l’ISESCO tiendra au cours de l’année 2019, on cite : la 2ème Conférence de l’ISECO des Ministres de l’Education ; la Conférence islamique des Ministres des Affaires sociales ; la 11ème Conférence islamique des Ministres de la Culture ; et la 9ème Conférence islamique des Ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’Organisation tiendra également une conférence sur les ressources industrielles et la qualité de l’environnement, une conférence internationale sur l’agriculture, la biotechnologie et la sécurité alimentaire, ainsi que la Conférence internationale sur le dialogue entre les adeptes des religions en Asie du Sud-Est et au Pacifique.

En outre, l’ISESCO tiendra le Colloque académique annuel sur les questions de la langue arabe pour les non-arabophones, un colloque sur « le rôle de l’éducation religieuse dans le renforcement de la paix » et un forum international sur l’importance de la bonne gouvernance dans la préservation du patrimoine matériel. Il s’agira également de tenir la 17ème réuniondu Conseil supérieur pour l’éducation et la culture pour les Musulmans à l’extérieur du monde islamique, le 4ème Forum des présidents desassociations et centres culturels islamiques à l’extérieur du monde islamique, ainsi qu’un forum islamique sur les moyens de développement des actions socioéducatives relatives au financement et système bancaire islamiques et à l’écotourisme culturel halal. L’Organisation procédera aussi à la tenue d’un forum médiatique pour l’examen des moyens de contrecarrer le discours de haine dans les médias au Danemark, d’une conférence sur le traitement juridique et de droit du phénomène de l’islamophobie et les moyens de mettre fin aux stéréotypes mutuels dans les médias occidentaux , et le Forum islamo-européen des délégués des agences de presse et radios sur le traitement des stéréotypes mutuels et la lutte contre l’islamophobie, le discours de haine et la discrimination raciale.