Le Directeur général de l’ISESCO se félicite du message adressé par le Souverain marocain au Président du Comité de l’ONU pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien

Rabat : 30/11/2018

Le Directeur général de l’ISESCO se félicite du message adressé par le Souverain marocain au Président du Comité de l’ONU pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien

Dr Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), a salué le message adressé par le Souverain marocain, le Roi Mohammed VI, Président du Comité d’Al-Qods, à l’Ambassadeur Cheikh Niang, Président du Comité de l’ONU pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. Dans son message, le Roi a souligné que le plus grand défi auquel la communauté internationale est confrontée est la mise en œuvre des résolutions du Conseil de Sécurité en faveur de la cause palestinienne, ainsi que l’engagement des Etats envers ces résolutions.

Le Directeur général a déclaré que le message royal, qui insiste sur l’importance de la question d’Al-Qods pour la Oumma arabe et islamique et rejette toute mesure unilatérale relative à cette ville, étant “illégale” et “illégitime” et formant une grave violation du droit international et des résolutions pertinentes de l’ONU, intervient à point nommé et coïncide avec l’adoption, par la Conférence islamique extraordinaire des Ministres de la Culture (29 novembre à Manama, capitale du Bahreïn), du Programme d’action pour le renforcement du soutien islamique et international destiné à préserver le patrimoine civilisationnel et culturel de la ville d’Al-Qods Al-Charif. Ce Programme, a-t-il précisé, vise à élargir cet appui pour qu’il revête un caractère international et à le traduire en projets globaux aux objectifs, étapes de mise en œuvre et résultats escomptés complémentaires. Le message royal, a ajouté Dr Altwaijri, coïncide également avec l’adoption par ladite Conférence d’Al-Qods Al-Charif comme capitale permanente de la culture islamique.

Et de préciser qu’Al-Qods Al-Charif subit une politique de judaïsation systématique et une dénaturation de ses monuments culturels et civilisationnels islamiques, ce qui exige une solidarité active tant entre les Etats membres de l’OCI que de la part de la communauté internationale. Le but, a-t-il déclaré, est de protéger les droits du peuple palestinien et du monde islamique à Al-Qods Al-Charif, de veiller à ce que cette question soit présente dans chaque conférence islamique et de lutter contre toute tentative d’oblitérer son identité et de l’isoler de son environnement.