Au terme de la 7ème Conférence générale de la FUMI : Dr Abdulaziz Othman Altwaijri : « Faisons de nos universités un pôle de recherche scientifique, d’innovation industrielle et de créativité cognitive »

La Conférence générale de la Fédération des Universités du Monde islamique (FUMI) a clôturé les travaux de sa 7ème session, cet après-midi au siège de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) à Rabat.

Dans son allocution prononcée à la séance de clôture de la Conférence, tenue sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc, Dr Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l’ISESCO, Secrétaire général de la FUMI, a déclaré que les résultats de cette Conférence répondaient aux exigences du développement dont les membres de la Conférence ont tracé les contours et établi les structures, afin d’assurer un rehaussement exhaustif du système de l’enseignement universitaire dans le monde islamique et d’améliorer la qualité et la performance de l’action de la FUMI. Dans la même veine, a-t-il poursuivi, les membres de la Conférence visent à permettre à la FUMI de s’ouvrir sur les tendances actuelles et, ce faisant, de tirer profit des méthodes modernes à même de développer l’action universitaire à tous les niveaux et d’assurer la qualité et l’accréditation, tout en faisant de cette Institution une locomotive du progrès vers la réalisation des objectifs communs des universités membres.

Il a souligné, par ailleurs, que les réalisations de cette Conférence constituent, aux côtés des autres projets précédemment adoptés, les principaux piliers de l’action de la Fédération. De même, a-t-il ajouté, les deux tables rondes tenues ce matin pour l’examen de la « Coopération et partenariat pour la promotion de l’action universitaire commune » et la « Durabilité financière et performance institutionnelle des universités », convergent vers le soutien de l’objectif stratégique que nous nous attelons tous à réaliser, à travers les plans d’action successifs et conformément à la voie que nous empruntons dans notre action continue pour accomplir les tâches qui nous incombent. Dr Altwaijri a également précisé : « Notre objectif est de faire de nos universités un pôle de recherche scientifique, d’innovation industrielle et de créativité cognitive pouvant apporter des solutions efficaces aux questions sociétales et aux défis du développement global et durable, au lieu de se contenter uniquement du transfert des informations, de l’inculcation du savoir et de la formation des ressources humaines. »

« Certes, les résultats satisfaisants réalisés par la Conférence ne sont pas un objectif en soi auquel nous aspirons, a-t-il ajouté. Le plus important est d’activer ces résolutions adoptées par la Conférence générale dans le cadre d’une action commune active, efficiente et productive, à laquelle adhéreront l’ensemble des universités membres, chacune selon ses capacités et ses domaines de compétence, et ce, en coordination et en coopération avec le Secrétariat général de la FUMI et conformément aux orientations et recommandations contenues dans la Déclaration de Rabat, issue de la Conférence. »

Dr Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l’ISESCO, Secrétaire général de la FUMI, a enfin exprimé ses vifs remerciements et sa profonde gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc d’avoir bien voulu placer la Conférence sous son Haut patronage.

Il s’est dit confiant que les membres de la Conférence accorderont une attention extrême, d’une part à la mise en œuvre des résolutions de la Conférence, en garantissant à cet effet les conditions procédurales et de terrain nécessaires et, d’autre part, à l’apport du soutien financier et technique afin de faire passer ces résolutions louables du stade de la théorie à celui de la mise en œuvre.