A la 2ème journée de la 7ème Conférence générale de la FUMI : Tenue de deux tables rondes pour examiner les thèmes de : la coopération et partenariat pour la promotion de l’action universitaire commune et la durabilité financière et performance institutionnelle des universités

Dans le cadre de la deuxième journée de la 7ème Conférence générale de la Fédération des Universités du Monde islamique (FUMI), dont les travaux ont débuté hier sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc, deux tables rondes ont été tenues ce matin au siège de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), pour examiner deux thèmes importants : « Coopération et partenariat pour la promotion de l’action universitaire commune » et « Durabilité financière et performance institutionnelle des universités ».

La 1ère Table ronde avait pour objectif de renforcer la communication, l’échange d’expertise et d’expériences réussies entre les universités membres de la Fédération, promouvoir la coopération et le partenariat entre les institutions universitaires et examiner les priorités et les domaines communs entre elles, et enfin, mettre en évidence le rôle des fédérations universitaires et des institutions éducatives régionales et internationales dans le développement des systèmes éducatifs universitaires et la consolidation des bases de qualité et d’excellence dans les universités. De même, ladite table ronde a examiné les axes suivants : Moyens de dynamisation du partenariat et de la coopération entre les universités en matière d’expériences réussies, de modèles pilotes et d’orientations futures ; Réseaux de recherches et de sciences et programmes d’échange des étudiants et d’échange administratif : Défis et perspectives ; et Rôle des nouvelles technologies dans la facilitation de la coopération entre les institutions universitaires.

Ont pris la parole lors de la 1ère Table ronde, Dr. Wail Benjelloun, Président de l’Union des Universités de la Méditerranée, Mme Oley Lucretia Clara Dibba-Wadda, Directrice exécutive de l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA), le représentant de l’Université d’Etat du Mississipi aux Etats Unis d’Amérique et Dr Abderraouf Najar, Directeur général du Centre international de Formation Pédagogique (CIFOP).

La 2ème Table ronde, quant à elle, avait pout but d’examiner les mécanismes de financement durable des institutions universitaires et les moyens de faire face aux défis de leurs ressources financières, fournir des solutions pratiques et présenter des visions stratégiques des questions de financement des universités et mettre en évidence les impacts de la durabilité financière sur la performance institutionnelle des universités. Elle portait, en outre, sur trois axes: Rôle des mécanismes du financement islamique dans la promotion de la durabilité financière des universités ; Nouvelles politiques et pratiques en matière de financement durable des universités ; et Qualité de la performance institutionnelle dans le cadre des défis du financement et des ressources financières.

Ont pris la parole lors de cette Table ronde, Dr Ibrahim Mohammad Qasim Almayman, Vice-recteur de l’Université islamique Imam Muhammad bin Saud aux Affaires des Instituts scientifiques, Dr Abdelaziz Berghout, Vice-recteur de l’Université islamique internationale de Malaisie et Dr Abdelhafid Debbarh, Coordonateur du programme « TAFAHUM », Expert universitaire international.